Séance collège 9 du 06/04/2017: les coups spéciaux

Publié le par Le Bourrin Ardéchois

Chapelle et Rocher de Soutron

Chapelle et Rocher de Soutron

LE ROQUE

Le roque est le seul coup des échecs par lequel on déplace deux pièces, le roi et une tour. Bien qu'on dise "le roque", erreur de langage, il existe deux roques: le petit roque et le grand roque.

Chacun des deux roques consiste à déplacer le roi de deux cases vers la tour et de faire passer la tour par dessus le roi pour la placer juste à côté.

Trois conditions doivent être respectées:

- Ni le roi ni la tour ne doit avoir été déplacé (même si il ou elle a été ensuite replacé sur sa case initiale).

- Il n'y a aucune pièce entre le roi et la tour

- Le roi ne doit ni être en échec, ni passer sur une case où il serait en échec, ni bien sûr arriver sur une case où il serait en échec.

Le petit roque nomme le coup du roi avec la tour la plus proche. Le grand roque nomme le coup du roi avec la tour la plus éloignée.

 

1) Trait aux blancs. Le petit roque est possible

1) Trait aux blancs. Le petit roque est possible

2) La position après le petit roque des blancs. Les noirs peuvent maintenant faire le grand roque

2) La position après le petit roque des blancs. Les noirs peuvent maintenant faire le grand roque

3) Position après le grand roque des noirs.

3) Position après le grand roque des noirs.

4) Ici, le petit roque est interdit aux blancs car leur roi passerait sur une case contrôlée par le fou en b5.

4) Ici, le petit roque est interdit aux blancs car leur roi passerait sur une case contrôlée par le fou en b5.

5) Le petit roque est interdit aux noirs car leur roi est en échec

5) Le petit roque est interdit aux noirs car leur roi est en échec

La fonction première du roque est de placer son roi à l'abri d'une forteresse de pions sur une des deux ailes de l'échiquier (il y a deux ailes composées chacune de trois colonnes, l'aile roi et l'aile dame). En début de partie, il est donc bon de ne pas ou peu avancer ses pions sur l'aile qu'on va choisir pour faire son roque. On constate que, plus près du bord, la position du roi est a priori plus solide après le petit roque qu'après le grand roque, raison pour laquelle le petit roque est plus pratiqué.

Dans le cas où les joueurs font des roques différents, on assiste souvent à des parties animées dans lesquelles chaque joueur est guidé par le plan consistant à donner l'assaut au roque adverse. Les pions composent souvent la première ligne de cet assaut. Il est parfois difficile de trouver le bon compromis entre la vitesse de cet assaut, qui assure l'initiative et parfois le gain, et une précipitation qui d'autres fois permet à l'adversaire une terrible prise à revers.

Attendre pour roquer afin de se garder la liberté du côté du roque, voire de ne pas roquer, est un choix qui peut s'avérer judicieux. Attention cependant à ne pas trop attendre et ne plus pouvoir roquer.

Le roque permet aussi la mise en jeu rapide d'une tour.

Le grand roque crée parfois une case faible au bord, en a2 pour les blancs, a7 pour les noirs.

Ne pas roquer est une option assez rare, souvent motivée par une attaque rapide dès la phase d'ouverture de la partie.

6) Trait aux noirs. Les matériels sont à l'équilibre mais les blancs qui n'ont pas roqué ont une tour inactive. En jouant agressivement sur les pions f2 et/ou b5, les noirs devraient transformer l'avantage positionnel en avantage matériel.

6) Trait aux noirs. Les matériels sont à l'équilibre mais les blancs qui n'ont pas roqué ont une tour inactive. En jouant agressivement sur les pions f2 et/ou b5, les noirs devraient transformer l'avantage positionnel en avantage matériel.

7) Grand roque contre petit roque. Les assauts sur le roque adverse sont en plein développements. La grande bataille va commencer.

7) Grand roque contre petit roque. Les assauts sur le roque adverse sont en plein développements. La grande bataille va commencer.

8) Trait aux blancs. En jouant Ff7+, ils obligent le roi à se déplacer. Ils peuvent ensuite ramener leur fou dans leur camp avec la satisfaction d'avoir déroqué le roi adverse.

8) Trait aux blancs. En jouant Ff7+, ils obligent le roi à se déplacer. Ils peuvent ensuite ramener leur fou dans leur camp avec la satisfaction d'avoir déroqué le roi adverse.

9) Trait aux blancs. Le petit roque est-il possible? Le grand roque est-il un bon coup?

9) Trait aux blancs. Le petit roque est-il possible? Le grand roque est-il un bon coup?

LA PROMOTION DU PION

Un pion qui arrive sur la rangée opposée est automatiquement transformée en dame, tour, cavalier ou fou, au choix du joueur qui l'y a amené.

10) Si le trait est aux blancs, quels sont leurs trois prochains coups? Même question si le trait est aux noirs.

10) Si le trait est aux blancs, quels sont leurs trois prochains coups? Même question si le trait est aux noirs.

La très grande majorité des promotions se font en dame. Les cas exceptionnels de promotion en tour, fou ou cavalier sont décidés soit pour éviter de faire pat, soit, dans le cas du cavalier, pour réaliser ou bien une fourchette encore plus avantageuse que la promotion en dame, ou mieux encore pour faire échec et mat.

11) Les blancs jouent et gagnent

11) Les blancs jouent et gagnent

12) Les blancs jouent et gagnent

12) Les blancs jouent et gagnent

La promotion du pion devient un objectif majeur dans les parties qui se prolongent avec peu de pièces, dans une phase de jeu appelé finale (qui succède à l'ouverture puis au milieu de partie). Les éventuelles tours y tiennent un rôle très important, et le roi participe souvent pleinement au jeu.

13) Les blancs jouent et gagnent

13) Les blancs jouent et gagnent

14) Les blancs jouent et gagnent

14) Les blancs jouent et gagnent

LA PRISE EN PASSANT

La prise en passant est un coup de pion. Il se joue juste après qu'un pion d'une couleur a avancé de deux cases en passant par une case contrôlée par un pion de l'autre couleur. Ce dernier pion peut alors prendre le pion déplacé sur sa case de passage.

15) Les blancs avancent leur pion de deux cases. Le pion noir prend le pion blanc en passant.
15) Les blancs avancent leur pion de deux cases. Le pion noir prend le pion blanc en passant.
15) Les blancs avancent leur pion de deux cases. Le pion noir prend le pion blanc en passant.

15) Les blancs avancent leur pion de deux cases. Le pion noir prend le pion blanc en passant.

16) Quels mouvements de pion (noir ou blanc) pourraient être suivis d'une prise en passant?

16) Quels mouvements de pion (noir ou blanc) pourraient être suivis d'une prise en passant?

On appelle pion passé un pion qui ne peut plus être bloqué ou pris par un pion adverse. Obtenir un pion passé est un objectif de finale. On doit cependant faire attention à ne pas avancer précipitamment un pion passé qui ne ne peut être soutenu par un pion ou une autre pièce. Des pions passés liés forment une arme très puissante.

Dans une finale de rois et pion(s), il est bon de placer son roi devant un pion sur le chemin de la promotion, afin d'empêcher le roi adverse de contrôler ses cases d'avancée.

17) Quels sont les pions passés? Jouer le pion noir de e7 à e5 permet-il de le faire passer?

17) Quels sont les pions passés? Jouer le pion noir de e7 à e5 permet-il de le faire passer?

18) Trait aux blancs. Est-ce une bonne idée que d'avancer son pion passé? Comment jouer pour faire passer un pion sur l'aile roi? Si le trait est aux noirs, comment jouer pour faire passer un pion?

18) Trait aux blancs. Est-ce une bonne idée que d'avancer son pion passé? Comment jouer pour faire passer un pion sur l'aile roi? Si le trait est aux noirs, comment jouer pour faire passer un pion?

19) Trait aux blancs. Donnez une suite de coups qui gagnent la partie.

19) Trait aux blancs. Donnez une suite de coups qui gagnent la partie.

20) Trait aux blancs. Comment jouez-vous?

20) Trait aux blancs. Comment jouez-vous?

Dans une finale roi contre roi + pion (voire plusieurs pions), la règle du carré permet de savoir si le pion peut être promu sans l'aide de son roi.

On imagine le carré ayant pour côté un segment allant du pion à sa case de promotion.

Si le roi adverse ne peut pas entrer dans le carré, le pion peut être promu sans aide.

Si le roi adverse peut entrer dans le carré, il pourra prendre le pion avant ou juste après sa promotion si son roi ne vient pas le soutenir.

Le carré est réduit dans le cas où le pion est sur sa case d'origine: on le trace depuis une case devant le pion (qui peut débuter son avancée par un déplacement de deux cases).

21) Si le trait est aux blancs, l'avancement du pion ne permettra plus au roi noir d'entrer dans le carré. Il peut aller seul à sa promotion. On dit du pion qu'il est un sauvageon. Si le trait est aux noirs, leur roi entre dans le carré et le roi blanc ne peut aller se promouvoir sans l'aide de son roi. Dans ce cas, le roi blanc est trop loin pour pouvoir soutenir son pion qui est donc perdu.

21) Si le trait est aux blancs, l'avancement du pion ne permettra plus au roi noir d'entrer dans le carré. Il peut aller seul à sa promotion. On dit du pion qu'il est un sauvageon. Si le trait est aux noirs, leur roi entre dans le carré et le roi blanc ne peut aller se promouvoir sans l'aide de son roi. Dans ce cas, le roi blanc est trop loin pour pouvoir soutenir son pion qui est donc perdu.

Les finales de pions et roi composent un sujet riche qui mériterait à lui seul une et même plusieurs séances.

Publié dans séance collège, Théorie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article